tranches de guerre

 tragédie contemporaine
pour 3 femmes, 3 hommes et 1 musicien
Se partagent le plateau :
artistes dramatiques, musicien contrebassiste, chansons rap et slam, chorégraphies, vidéos d’après peintures en projetions
à la comédie,
Valérie Barral, Marion Pirault, Nadine Robelin, Philippe Beauséjour, Damien Toumi, Thierry Paillard
à la contrebasse,  Michaël Madar
à la vidéo et aux projetions, d’après une peinture de Anouchka Desseilles :
Vincent Makowski

Présentation

C’est une confrontation brutale en huis clos où les mots résonnent toutes les guerres. Elle oscille entre la violence insupportable de la résignation aux événements qui semblent vouloir mener toute une population vers sa propre destruction, et le commencement d’une certaine prise de conscience.
Les acteurs parfois témoignent de leurs personnages, quittant un instant l’action dramatique comme dans un dédoublement, et deviennent ainsi les témoins d’une fraternisation, les traducteurs des laissés pour compte, témoins de l’amnésie que toute guerre induit.

Les moments chorégraphiés rendent cette mécanique humaine qui se détraque peu à peu, se disloque rapidement.

résumé

Au cours d’une guerre, trois femmes et deux hommes réfugiés quelques heures dans un appartement détruit par les bombes et les tirs s’observent en chiens de faïence avant de se jeter les uns les autres les dogmes qui nourrissent le conflit. Dès lors, quel espoir de paix reste à partager ?

© 2019 Compagnie Le Rouge et Le Vert 06 13 82 08 96 cie.rougeetvert@gmail.com